Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Nouvelles acquisitions de la bibliothèque novembre 2018

Livres entrés en novembre 2018

Robert Scholtus : Faut-il lâcher prise ? splendeurs et misères de l’abandon spirituel

« Le lâcher prise est désormais un concept et une méthode, à moins que ce ne soit qu’une formule magique à laquelle ont intérêt à croire ceux qui en font commerce : gourous de toutes obédiences, analystes repentis, coachs accrédités, directeurs spirituels autoproclamés... Le lâcher prise a aujourd’hui ses laboratoires, ses centres de recherche et ses cabinets, ses experts et ses praticiens. Ça sent bon la science et le zen, la technique et la (mauvaise) poésie, la psychologie et la mystique. »


Christus - Bayard :99 pages

François de Muizon : Marthe Robin le mystère décrypté

Trente ans après sa mort, Marthe Robin reste un mystère et soulève d’immenses questions. Car tout chez la célèbre mystique défie les lois de la nature et du simple bon sens : paralysée, stigmatisée, malvoyante, elle a vécu près de cinquante ans sans manger ni quitter son lit, souffrant la Passion chaque semaine. Des témoins dignes de confiance, amis, prêtres ou médecins, attestent la réalité de ces événements. Mais certains éléments de sa vie ont été tenus secrets. Or la stigmatisée de Châteauneuf-de-Galaure est un personnage infiniment plus complexe que l’image transmise jusqu’ici par son entourage. L’enquête approfondie de François de Muizon permet d’approcher au plus près sa " vraie vie " et d’éclairer notamment les circonstances de sa mort : paralysée, elle fut pourtant retrouvée au pied de son lit. Et plusieurs témoins ont enfin accepté de parler en livrant des informations primordiales. La femme qui apparaît alors, débarrassée d’une grille de lecture religieuse réductrice et parcellaire, est plus fascinante, plus émouvante, tout simplement plus humaine, tout en gardant cette dimension mystérieuse qui en fait un personnage unique dans l’histoire religieuse. Elle nous engage à une plongée dans l’avenir en proposant des réponses aux grands défis du XXIe siècle.

Presse de la renaissance - 330 pages

Olivier Roy : La sainte ignorance - le temps de la religion sans culture

Pourquoi des dizaines de milliers de musulmans se convertissent-ils pour devenir chrétiens ou témoins de Jéhovah ? Comment expliquer que la religion qui croît le plus vite dans le monde soit le pentecôtisme ? Pourquoi le salafisme, doctrine musulmane particulièrement austère, attire-t-il de jeunes Européens ? Pourquoi si peu de jeunes catholiques entrent-ils dans les séminaires alors qu’ils se pressent autour du pape lors des Journées mondiales de la jeunesse ? Comment se fait-il que les défenseurs de la tradition anglicane conservatrice soient aujourd’hui nigérians, ougandais ou kényans, alors que le primat de l’Église en Angleterre approuve l’usage de la charia pour les musulmans britanniques ? Pourquoi la Corée du Sud fournit-elle, proportionnellement, le plus grand nombre de missionnaires protestants dans le monde ? Comment peut-on être " juif pour Jésus " ? Comment se fait-il que le premier musulman et le bouddhiste élus au Congrès américain en 2006 soient tous les deux des Noirs convertis ? La théorie du clash des civilisations, de S.Huntington, ne permet pas de comprendre de tels phénomènes. Car loin d’être l’expression d’identités culturelles traditionnelles, le revivalisme religieux est une conséquence de la mondialisation et de la crise des cultures. La " sainte ignorance ", c’est le mythe d’un pur religieux qui se construirait en dehors des cultures. Ce mythe anime les fondamentalismes modernes, en concurrence sur un marché des religions qui à la fois exacerbe leurs divergences et standardise leurs pratiques.

La couleur des idées - Seuil - 276 pages

Rémi Brague : Du Dieu des chrétiens et d’un ou deux autres

Qui est le dieu des chrétiens ? Quelles en sont les caractéristiques ? Quelle en est la singularité ? à ce sujet vaste et quelque peu intimidant, le philosophe Rémi Brague répond en sept chapitres concis, informés, stimulants. Que Dieu soit bien au-delà des représentations que l’on s’en fait, c’est une affaire entendue, mais cela ne justifie pas pour autant les approximations et les confusions qui sont de mise aujourd’hui dès qu’on aborde les questions religieuses. Car tout le monde ne se fait pas de Dieu la même idée, et celle que s’en font les chrétiens est, au fond, plutôt surprenante. Qui est alors ce dieu et qu’en pouvons-nous connaître ? Il est un, mais pas de n’importe quelle façon ; il est père, mais non pas mâle ; il a parlé, mais pas pour nous demander quoi que ce soit ; il pardonne, mais sans ignorer la décision de notre liberté. Au terme de cette enquête, le lecteur pourra accepter ou refuser le dieu des chrétiens ; dans les deux cas, il le fera en connaissance de cause.

Flammarion - 254 pages